TABLE RONDE DES EXPERTS DU SECTEUR DE LA SANTE : Plus de 5 milliards de francs CFA pour répondre à des priorités inscrites dans le social

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
text-align:right;
mso-line-height-alt:0pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

Le palais de la culture Amadou Hampâté Ba a servi de cadre à la cérémonie d’ouverture d’une  table  ronde sur la santé .Trois jours durant, les experts de la santé ont pu  mener à la fois des échanges et  une réflexion approfondie autour de la gouvernance, l’offre et le financement dans le secteur de la santé publique. C’était du 29 au 31janvier, sous la haute présidence du Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga.

 

  

Le décor était superbement planté. Aux côtés du Premier ministre S.B.M qui avait l’honneur de présider la cérémonie d’ouverture, figuraient plusieurs hautes personnalités ,notamment le ministre de tutelle Pr Ousmane Sow ,  Mme Traoré Oumou  Touré  Ministre de la promotion de l’enfant et de la femme, le Maire  de la commune V,Professeur Abdoulaye  Konaté, Coordinateur  général  des  conférences  sociales,  la société civile,  les représentants  des hôpitaux du Mali, des Universités et Ecoles de santé.

 En effet, l’objectif visé était de mener une discussion de haut niveau par  experts de la santé  sur les principales causes des conflits sociaux.

 

Prenant la parole, le Premier ministre SBM a fait remarquer qu’il s’agit-là d’une démarche ayant contribué à  tirer  des leçons d’une crise que nous avons connue dans différents secteurs.

 

 

 

Il a précisé que dans le secteur de la santé , ladite démarche a conduit à une prise de décision qui permette de mieux organiser ce  cadre dans lequel  nous pouvons faire un diagnostic des point structuraux  des rectorats afin de pouvoir trouver des  solutions durables.

 

 

 

 Le P.M a également affirmé que les objectifs de la Table Ronde sur le secteur de la santé permettent de faire le point de la situation sur le cadre formel du dialogue, de mieux outiller les syndicats et l’Etat sur les stratégies du financement du secteur.

A dire vrai, l’on se rend compte que l’Etat  a  beaucoup investi pour mieux tenir dans ce secteur pilote de tout développement. Pour preuve, le gouvernement a décidé d’améliorer ses efforts avec plusieurs milliards  de nos francs. Histoire de répondre aux priorités inscrites dans le programme  social : l’amélioration des capacités d’accueil  dans les  différentes structures.

 Pour terminer, il a  mis un accent particulier sur  les différents mouvements qui ont secoué de fond  en comble, le secteur de la santé en  2017. « C’est pourquoi  près de 5 milliard de francs CFA ont été  investis dans  le ministère  de la santé », a dit   Soumeylou  Boubeye Maiga.

Seydou Diawoye Keita

 

 Source: groupenextmedia.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Faire un commentaire