ASSOCIATION DES JEUNES POUR LA RECONCILIATION NATIONALE La carte NINA et la situation des Africains en Libye au cœur des débats

 

 

La Maison de la presse a servi de cadre à une conférence organisée le 21 janvier dernier par l’Association des Jeunes pour la Réconciliation Nationale au Mali(AJRNM).C’était sous la  présidence du premier responsable de l’association Mohamed Haidara.Deux sujets majeurs étaient au cœur des débats : la carte NINA et  la situation  traumatisante des Africains en Libye.

 

Selon le Président Mohamed Haidara, « l’Association des Jeunes pour la Réconciliation Nationale  au Mali est un regroupement qui œuvre comme son nom l’indique  pour la paix et la réconciliation nationale dans notre pays. Elle est disposée à participer à tous les projets de stabilisation dans le pays. C’est pourquoi, elle met un accent particulier sur le rôle de la jeunesse dans le processus de paix et de réconciliation au Mali, »a expliqué le Président à l’entame de ses propos.

Il a affirmé par la suite  que l’Association des jeunes pour la réconciliation nationale au Mali est impliquée dans la recherche des voies et moyens pour une bonne organisation de l’élection présidentielle 2018.

 

Pour bien accomplir cette mission, l’association a initié un projet de citoyenneté basé sur la sensibilisation sur l’importance du Numéro d’Identification Nationale(NINA) et son processus de récupération ; dénommé « A CHACUN SA CARTE D’ELECTEUR NINA », affirme Mohamed Haidara

 

Pour Fadiala Dembélé économiste de formation, « Personne ne peut mieux sensibiliser les jeunes plus qu’eux-mêmes. Le combat que l’association est en train de mener, mérite d’être soutenu. Qui parle de réconciliation, contribue sans nul doute, au développement du pays », a-t-il précisé.

 

Par rapport à la situation des Africains en Libye, Issa COULIBALY a éclairé la lanterne des uns et des autres, en  s’appuyant sur le nombre de Maliens  présents dans la diaspora et le lien entre le Mali et la Libye.

 

Selon lui, la relation entre ces deux pays date depuis un siècle. Poursuivant ainsi  que quatre millions de Maliens résident à l’étranger. En effet, « les Maliens de la diaspora contribuent 300 milliards de francs CFA par an au développement local du Mali », a dit le Président.

 

Pour leur contribution au développement national, le Mali doit forcément voler à leur secours en assurant leur vie et leur sécurité dans les pays d’accueil, a-t-il martelé

 

Pour appuyer cette idée, le président de la ligue des étudiants des ressortissants des Maliens en Libye  M. Aboubacar Doucouré témoignera que : « le Mali a bénéficié de multiples dons de la Libye, à savoir : la prise en charge de 500 imams, plusieurs autres enseignants arabes et  le projet MALIBYA… »

 

En conclusion, Aboubacar Doucouré président de la ligue des ressortissants des Maliens en Libye aurait mis en  doute la véracité de la vidéo faisant le tour des réseaux sociaux sur la vente des Africains en Libye. Il se pose aujourd’hui encore plusieurs interrogations.

 

Dans quelle ville de la Libye les Africains ont été vendus ? Qui sont les auteurs de la vente des Africains en Libye ?

Sibiry KONATE

Source: groupenextmedia.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Faire un commentaire