1ère SESSION ORDINAIRE DE L’ASSOCIATION KEWALE A NI SABALI « Rester à l’écoute de la jeunesse et répondre à ses besoins, est un devoir pour tout citoyen», dixit le Président Sidiki N’faKonaté

C’est sous la houlette de son Président d’honneur Sidiki N’fa Konaté, non moins Directeur général de l’ORTM que l’Association Kéwalé ani Sabali pour la Solidarité et le Développement(KSSD), a tenu sa première session ordinaire. L’objectif visé était la présentation  du bilan des activités en 2017 et l’élaboration d’un plan d’actions pour la nouvelle année.C’était le 20 janvier dernier, à la Cité des enfants sise en  commune VI du district de Bamako.

 

C’est un Sidiki Konaté, à la fois confiant et fier qui s’est exprimé devant  les nombreux militants et sympathisants de cette Association qu’il dirige depuis une année et qui regroupe les ressortissants de Kolondiéba, cercle situé dans la 3eme région administrative de notre pays. Preuve qu’en excellent connaisseur de la langue de Molière, ce Directeur de l’ORTM a tout de même préféré s’exprimer dans le dialecte parlé dans sa localité d’origine.

 

Un geste, loin d’être fortuit dans la mesure où il s’agit d’une part d’atteindre un large public et de mettre en valeur notre trésor linguistique d’autre part.

 

 

Pour le Président de l’Association Kewalé ani Sabali, « Rester à l’écoute de la jeunesse et répondre àsesbesoins, est un devoir de tout un citoyen normal. Car la jeunesse est un maillon indispensable pour le développement d’un pays. »

 

Il a également signalé que pour cas précis du Mali, la population représenterait  60% des jeunes. C’est la raison pour laquelle, le Président Konaté a eu les mots les plus réconfortants à l’endroit de la jeunesse malienne qui est, sans nul doute, l’espoir de demain de la nation. «Je ne  pourrais jamais rester en marge de ce qui  concerne la jeunesse », a martelé le président.

 

Certes, le Président de KSSD a une conscience claire de la situation des jeunes pays.Et pour sa part, « Les enfants méritent d’être écoutés parce qu’ils ont quelque chose à dire.»

 

Il a  en outre exhorté la jeunesse à la croyance divine, aux vertus du travail et au  respect strict des valeurs familiales.

« Je suis comblé de parrainer la cérémonie. Et je prends l’engagement à mon nom propre et celui de ma sœur Mme Diawara Mariam Kondé de vous accompagner partout où sera le besoin », a dit  l’ancien ministre de la communication Dr. Konaté

 

Avant de terminer, le président de l’association a soutenu que « KEWALE A NI SABALI est une arme, un avocat, un magistrat et un témoin oculaire qui défend la personnalité de celui qui pose des actes de KEWALE A NI SABALI. »

 

Prenant la parole, le Président  du Bureau de Coordination national de KSSD, Siaka Koné a rendu une fière chandelle aux personnes ressources de l’association avant de reconnaitre à sa juste valeur,le mérite de la session dans toutes ses dimensions.

Chaque membre de l’association KEWALE A NI SABALI pour la solidarité et le développement (KSSD) doit retenir que, la KSSD  repose sur troispiliers, à savoir: croire en Dieu, le respect des parents et le travail, a-t-il dit.

 

 

Ibrahima SACKO

 

Source : groupenextmedia.com

Faire un commentaire